lundi 4 juillet 2011

Du Pain, du Vin, du Chinon (épisode 1)

Escapade à Chinon et ses environs le temps d'un week-end prolongé avec M.Brun, JJ et Ludo.

Première halte, pour une nuit, à Crouzilles, au "Bon Accueil"...


...tout est dit dans le nom. Un sommet de l’hôtellerie-restauration d'autrefois. C'est pas que c'était mieux avant, mais c'était mieux avant quand même. C'est simple, confortable, la table est excellente (spécialité de tête de veau à tomber par terre), les vins sont du coin, bien sûr, notamment ceux faits par le frère de la patronne, à deux pas de là, à Panzoult, au Domaine de la Commanderie.

Après une nuit dans un calme inouï, rendez-vous avec les choses sérieuses, à 10H30, à quelques encablures de là, à Lémeré très exactement, et plus précisément au Domaine du Grand Cléré. Pour toutes les infos sur la démarche du propriétaire voir ici. C'est lui qui en parle le mieux.

Petit tour du propriétaire.

La campagne, et oui...


...le tracteur du Domaine, 100% naturel, "Titan"...


...petit détour vers la parcelle d'orge, qui très bientôt donnera naissance à une première cuvée de bière très attendue. A suivre donc...


Puis, enfin, la dégustation, accompagnée d'andouille et de rillettes achetées sur le chemin, à l'Ile-Bouchard, à la Maison Arnoult...


Les vins blancs d'abord, sans aucun doute (en tout cas pour moi) les plus emblématiques du Domaine. Des vins blancs de grande classe. Une cuvée 100% Sauvignon pour commencer, à 10.000 lieux de ce qu'on peut craindre d'un Sauvignon. Excellent donc. Minéral, fruité, un poil gras...Puis une cuvée Sauvignon, Chenin et et et Gewurztraminer !!!! (oui oui, du Gewurztraminer dans la Loire, à Lémeré), goûtée à même la barrique, car en cours d'élaboration. Les parfums sont incroyables. De la complexité aromatique comme on dit chez les professionnels de la profession. C'est vrai que c'est complexe. Y'a du lichee, du gingembre, de la pomme, de l'eau de vie. C'est ahurissant. C'est excellent. Vivement la mise en bouteille...


Puis le rouge. Du cabernet. D'une magnifique couleur et aux arômes impressionnants lui aussi (tabac, cuir, cerise...)... 


...moins convaincant que les blancs tout de même. Pour moi en tout cas. A vrai dire, le vin rouge le matin, j'suis pas vraiment pour. Et d'ailleurs le soir, au gîte, il était vraiment excellent. Sans doute faut-il le carafer et l'oublier un bon moment avant de le déguster pleinement.

Merci François (pour la visite et les vins) et Ludo (pour la découverte du Grand Cléré).

1 commentaire:

  1. elle est pas belle la vie, là ?
    me tarde de repartir.

    ludo

    RépondreSupprimer