dimanche 13 mai 2012

Le Poulpe de Maria

C'est qui Maria ? Maria ? C'est ma concierge. La mienne. L'autre jour, comme chaque jour d'ailleurs, elle cuisinait pour le déjeuner. Une soupe (Choux, carotte, pomme de terre), des sardines frites et des haricots rouges. La preuve en images.

video 

Puis, en mangeant, nous avons discuté. Discuté de quoi ? De cuisine pardi ! De cuisine Portugaise en particulier, parce-que Maria, elle est d'origine Portugaise. Et quand je lui ai dit que j'avais (encore !!!) acheté un poulpe chez ZE poissonnier, elle m'a donné une de ses recettes. Une, parce-que, comme dit Maria, pour le poulpe, c'est comme la morue, y'a autant de recettes que de jours dans l'année.

Des tentacules de poulpe, donc, bien nettoyées, taillées en gros tronçons, et des grosses pommes de terre "Bintje", pelées, lavées et taillées en gros morceaux. Ranger le tout en une seule couche dans un plat allant au four. Comme ça.


Préparer une bonne sauce tomate maison (cinq cuillères à soupe d'huile d'olive de qualité, une petite boîte de tomates cerise de qualité, de l'oignon, de l'ail, du persil plat, du laurier, un peu de sucre et du sel).


Ajouter la sauce tomate au poulpe et pommes de terre avec une bonne dose de vin blanc sec de qualité ("un grand verre !" - 20cl à peu près)...


...Puis recouvrir le plat avec une feuille de papier aluminium et enfourner une bonne heure à 200°. Vérifier la cuisson du poulpe et des pommes de terre à l'aide de la pointe d'un couteau. Ça doit être tendre, sinon poursuivre un peu plus la cuisson toujours à couvert. Quand c'est tendre, retirer le papier aluminium, baisser le four à 180°, et laisser cuire encore une grosse demi-heure. Il faut obtenir une sauce épaisse, presque "caramélisée", et poulpe et pommes de terre doivent être légèrement grillés à la surface du plat. Comme ça.


Sel, poivre, pain, à table...


...


A boire. Un très très bon rosé du Sud-Ouest. De Grondin exactement, dans le Gers. Domaine Le Bouscas. "Sang Clair" 2010. Pas de la rosette hein ! Du rosé, avec du corps...


...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire